Questions / Réponses : tout ce que vous voulez savoir en pratique

Question : À quoi reconnait-on un pied "en bonne santé" ?

La réponse de Sophie :

" Un pied qui se porte bien est tout d'abord bien malléable, tiède ou chaud, sans excès de transpiration. Il n'est ni trop, ni trop peu courbé, avec une voûte plantaire équilibrée. Un pied trop plat indique que vous manquez d'énergie vitale. Il n'y a pas de cristaux sous la peau dans un pied en bonne santé".

Question : Je suis un peu mal à l'aise à l'idée de venir pour un soin après le travail. J'ai tendance à transpirer des pieds…

La réponse de Sophie :

"Pas de panique ! Nos pieds sont soumis à de rudes aggressions, enfermés à longueur de journée dans des chaussures (trop) fermées. Je vais vous proposer de débuter le soin par un bain de pieds rafraîchissant. Vous ne devez pas avoir d'appréhension à cause de cela, ni renoncer aux bienfaits que peut vous apporter un soin plantaire !"

Question : Je suis très chatouilleux(euse) et j'hésite à venir faire un soin, que me conseillez-vous ?

La réponse de Sophie :

"Ceci est une autre histoire ! ;-) Il est vrai que certaines personnes ne supportent pas l'idée de se faire toucher les pieds ! ! ! Il faut tout de même savoir qu'un(e) réflexologue ne pratique pas le toucher de la même manière qu'une personne voulant vous faire des chatouilles ! En matière de toucher, tout est dans l'intention. Les masseurs-kinésithérapeutes et les ostéopathes le savent bien..."

Question : Quel est le meilleur rythme pour faire des soins, et à quels moments de l'année sont-ils le plus bénéfiques ?

La réponse de Sophie :

" Les périodes de l'année qui sont les plus profitables pour faire ce type de soins sont sans conteste les changements de saison : au printemps où les énergies croissent, et à l'automne pour préparer l'organisme pour l'hiver. La plupart des personnes que j'accompagne viennent tous les mois ou tous les deux mois, en entretien après un premier cycle de 3 séances. Il n'y a pas de règles absolues, vous devez faire confiance à votre ressenti."

Question : Que se passe-t-il pendant et après un soin, faut-il faire des choses particulières dans les heures qui suivent la séance ?

La réponse de Sophie :

"Les effets immédiats les plus souvent rapportés par mes clients sont : des frissons et une sensation agréable d'engourdissement. Parfois, certaines émotions refoulées refont surface, le soin jouant aussi un rôle d'évacuateur. Après la séance, les urines peuvent être plus foncées car la réflexologie stimule les fonctions d'élimination de l'organisme. Tout ceci est normal, et prouve que le soin a fait son travail de régulation."

Question : À partir de quel âge peut-on avoir recours à la réflexologie plantaire ?

La réponse de Sophie :

"On peut avoir recours aux soins plantaires dès l'enfance. C'est d'ailleurs recommandé pour aider les enfants agités à calmer leurs angoisses."

Question : Quelles sont les contre-indications à ce type de pratique de bien-être ?

La réponse de Sophie :

"Je ne fais jamais de soins après le sixième mois de grossesse. D'ailleurs dès que vous avez un doute, il faut demander un avis médical à votre médecin traitant ou à votre spécialiste".

Question : J'ai une polyarthrite avec des membres déformés, puis-je tout de même faire de la réflexologie ?

La réponse de Sophie :

"Si vous souffrez d'une maladie chronique quelle qu'elle soit, mieux vaut demander l'avis d'un médecin avant de prendre un rendez-vous."

Question : Je veux arrêter de fumer, la réflexologie va-t-elle m'aider à combattre les effets du manque ?

La réponse de Sophie :

" La réflexologie est utilisée depuis des temps très anciens. On lui attribue -à raison- un "pouvoir" calmant et anti-stress qui ne peut qu'être bénéfique pour les fumeurs désireux d'arrêter la cigarette".

Question : J'ai de gros problèmes de sommeil et je voudrais tester un cycle de soins en réflexo, à quels résultats puis-je m'attendre ?

La réponse de Sophie :

" Le réflexologie plantaire procure un calme mental analogue à celui que peuvent connaître  les personnes pratiquant un art martial ou énergétique tels que le Qi Gong, le Yoga ou le Taï Chi. Il ne faut cependant pas oublier que cette méthode de soin s'incrit dans une prise en charge globale de la personne. Les résultats vont dépendre de l'ancienneté du mal (installé ou non), et aussi de la capacité de la personne à faire des efforts dans son hygiène de vie."